Présentation

Objectifs et présentation

Le programme Life Nature (LIFE 04NAT/FR/000091) "Renforcement des populations migratrices d’Outarde canepetière en France" est une action forte visant à écarter les risques d’extinction des populations d’outarde du Centre Ouest de la France

L’objectif du projet était d’empêcher l’extinction de l’Outarde canepetière dans les plaines céréalières. Augmenter le niveau de population par le lâcher d’oiseaux élevés en captivité et la protection des nichées in situ, et en accélérer la mise en place des contrats agro-environnementaux afin de restaurer le milieu, constituaient les deux objectifs secondaires.

Pour atteindre ces objectifs, la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) s’est associée à deux partenaires, le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) et la Sociedad Española de Ornitologia (SEO/BirdLife) avec l’appui scientifique du Centre d’Études Biologiques de Chizé (CEBC), unité propre du CNRS.

Pour répondre aux objectifs, deux centres d’élevage ont été mis en place, un centre d’élevage pour les poussins et un élevage conservatoire pour la reproduction en captivité.

Parallèlement à l’élevage en captivité, un important travail de suivi des populations a été réalisé sur cinq Zones de Protection Spéciale (ZPS).des plaines céréalières de Poitou-Charentes afin, d’une part, de localiser et de protéger les nids dans le milieu naturel et, d’autre part, de collecter une partie de chaque ponte en vue d’augmenter artificiellement la productivité des femelles (cause du déclin des population) en lâchant des jeunes outardes.
Ces élevages, associés au travail de protection sur le terrain, devaient permettre d’intégrer chaque année une centaine de jeunes outardes dans les populations sauvages.

Des actions complémentaires visaient à restaurer la mosaïque du milieu agricole grâce à des contrats portant sur les cultures prairiales mais aussi sur les chaumes indispensables aux outardes en période de rassemblement.

La sensibilisation du grand public, des décideurs, des administrations et des agriculteurs a représenté une part très importante du travail.

Principaux résultats

**L’amélioration des connaissances sur les populations sauvages

En Espagne, les données faisaient état d’une population florissante (100 000-200 000 mâles chanteurs). Or dès le début du programme, il s’est avéré, qu’en Castilla la Mancha, les populations d’outardes étaient également menacées par l’intensification des pratiques agricoles (maintenant estimées à 40 000 - 50 000 mâles chanteurs). De nouveaux sites d’hivernage en Espagne et au Portugal ont été localisés grâce à la pose d’émetteurs VHF et de balises Argos sur les outardes élevées en captivité et lâchées en Poitou-Charentes.

En France, la recherche des sites de nidification et le suivi des mâles chanteurs et des rassemblements post-nuptiaux à l’échelle de cinq ZPS pendant quatre années successives ont permis de caractériser de façon beaucoup plus fine les habitats de prédilection de l’espèce et les tendances de population.

Au cours du programme, 142 nids ont été trouvés, 202 œufs ont été récupérés après fauche ou collectés, 163 œufs ou poussins ont été protégés in situ permettant un léger regain des populations d’outardes en Poitou-Charentes.

**L’élevage en captivité

Deux centres d’élevage ont été créés au cours du programme.

Le premier, situé en Deux Sèvres et géré par la LPO, avait pour objet principal l’incubation des œufs, l’élevage des poussins et le lâcher des jeunes outardes.
Le second, situé en Indre et géré par le MNHN, abritait une grande partie des adultes reproducteurs. Les œufs produits en captivité étaient ensuite acheminés vers le centre d’élevage des poussins.

Progressivement, les œufs produits en élevage ont remplacé les œufs prélevés en nature. Les jeunes outardes ont été lâchées sur trois ZPS, en Charente, Charente Maritime et Deux Sèvres. Elles représentent actuellement environ 8% de la population sauvage de Poitou-Charentes et localement peuvent en représenter le tiers comme c’est le cas sur la ZPS de Niort Sud-Est.

En 2010, les élevages accueillaient 82 reproducteurs, avaient produits 282 œufs et permis le lâcher de 190 jeunes outardes.

Les autres résultats sont présentés dans les documents téléchargeables ci-dessous.

Tous les résultats du programme LIFE

Colloques

Le programme Life "Renforcement des populations migratrices d’Outarde canepetière" a donné lieu à des conférences lors desquelles étaient conviés des élus locaux et régionaux, des scientifiques, des acteurs associatifs et des acteurs et utilisateurs de l’espace agricole.

Ces séminaires ont permit de dresser un bilan sur l’état des connaissances et de restituer le travail réalisé dans le cadre du programme LIFE.

Deux colloques européens ont été organisés en 2007 et en 2009.

Colloque 2007

Colloque 2009

Autres documents téléchargeables

Rapports d’activité annuels et lettres Outarde infos

LPO Agir pour la biodiversité

DREAL Poitou-Charentes